Plastie abdominale

CHIRURGIE PLASTIQUE ET ESTHETIQUE DE LA PAROI ABDOMINALE

PLASTIE ABDOMINALE OU DERMOLIPECTOMIE ABDOMINALE  

 DEFINITION

Chaque fois qu’il existe des lésions importantes de la peau (perte de tonicité, distension notable, perte d’élasticité…) et/ou relâchement de la paroi abdominale ( diastasis ou hernie), la lipoaspiration seule sera insuffisante et il faudra avoir recours à une plastie abdominale ou abdominoplastie.  

plastie-abdominale-technique-et-cicatrice

 OBJECTIFS ET PRINCIPES

La plastie abdominale a pour but une remise en tension de la peau du ventre en enlevant la peau et la graisse excédentaire et/ abîmée.

Dans certains cas il existe une distension des muscles de la paroi abdominale (diastasis) nécéssitant une remise en tension (cure de diastasis).

L’abdominoplastie peut être associée à une lipoaspiration

Il existe plusieurs types de plasties abdominales:

La plastie abdominale  “classique” avec une cicatrice située au dessus du pubis qui sera d’autant plus longue que la quantité de tissus à retirer est importante, associée à une cicatrice autour de l’ombilic.

La “ mini –abdominoplastie”  ou “plastie abdominale localisée” avec une cicatrice située au dessus du pubis sans cicatrice autour du nombril, dont les indications sont plus restreintes.

La plastie abdominale est une intervention de chirugie esthétique qui ne peut  être prise en charge par l’assurance maladie qu’en cas de “ degradations majeures de la paroi abdominale antérieure avec tablier abdominal recouvrant le pubis” suite à des sequelles d’obésité.

La plastie abdominale reste une intervention assez lourde en chirurgie plastique, mais elle a bénéféficié de nombreuses améliorations techniques qui ont permis de réduire significativement les risques, d’alléger les suites opératoires, d’améliorer la qualité des résultats ( cicatrices plus discrètes) ouvrant les indications à des cas plus “légers”.

AVANT L’INTERVENTION

Deux consultations de chirurgie esthétique espacées d’au moins 15 jours sont obligatoires et doivent vous permettre de poser toutes les questions nécessaires et de réfléchir sereinement avant de prendre votre décision .

Des photographies préopératoires seront systématiquement realisées avant toute intervention et consignées dans votre dossier médical.

Une gaine abdominale et des bas de contention sont préscrits . Vous devrez les apporter lors de votre hospitalisation.

Un bilan préopératoire est prescrit par votre chirurgien plasticien avec au minimum une prise de sang .

Le médecin anesthésiste sera vu en  consultation  au plus tard 48 heures avant l’intervention, vous lui apporterez les résultats du bilan prescrit par le chirurgien.

Si l’intervention n’est pas prise en charge par la securité sociale, prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle de 2 ou 3 semaines après l’intervention car aucun arrêt de travail ne pourra être prescrit.

L’arrêt du tabac est obligatoire au  moins un mois avant  et après l’intervention pour diminuer le risque de thrombo-phlébite et de mauvaise cicatrisation.

L’aspirine, les anti-inflammatoires ou les anticoagulants ne doivent pas être pris dans les 15 jours avant l’intervention pour diminuer le risque hémorragique.

L’arrêt de la contraception orale doit être arrétée 1 mois avant l’intervention pour diminuer le risque thrombo-embolique.

TYPE D’ANESTHESIE ET MODALITES D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie: Il s’agit d’une anesthésie générale, durant laquelle vous dormez complètement.

Modalités d’hospitalisation:Vous serez hospitalisé(e) la veille ou le matin de l’intervention . Vous serez à jeun , c’est à dire sans avoir ni bu, ni mangé, ni fumer depuis minuit la veille de l’intervention.

L’INTERVENTION

L’intervention dure entre 1h30 à 2h00.

Des dessins  seront realiser en pré-opératoire à l’endroit des  incisions.

En fin d’intervention un pansement modelant est confectionné.

Le chirurgien mettra en place  un drainage aspiratif (bouteilles reliées à de fins tuyaux)pour permettre une meilleures evacuation des sérosités. Il sont retirés à partir du premier jour postopératoire.

APRES L’INTERVENTION: LES SUITES OPERATOIRES

Une surveillance a lieu en salle de réveil d’abord, puis dans votre chambre.

Le système de drainage est conservé  pendant une durée variable de 1 à 3 jours, mais n’empêche pas le retour à domicile.

L’hospitalisation pour une dermolipectomie abdominale dure entre 1 et 2 jours en moyenne. Il est conseillé qu’une personne accompagne votre retour à domicile.

Il faut prévoir des pansements pendant une quinzaine de jours après l’intervention.

Le port d’une gaine de soutien est nécessaire pendant un mois, jour et nuit.

Le port des bas de contention ainsi que des injections d’anticoagulant à visée préventive est nécéssaire pendant 15 jours .

Les fils seront retires si besoin à 15 jours de l’intervention.

L’arrêt des activités sportives est de 2 mois environ.

La cicatrice doit être protégée du soleil pendant un an.

Plusieurs consultations de contrôle seront realisées avec votre chirugien plasticien.

LE RESULTAT

Il ne peut être jugé qu’à partir d’un an après l’intervention.

Il convient, d’avoir la patience d’attendre le délai nécessaire à l’atténuation de la cicatrice et d’observer pendant cette période une bonne surveillance. Il faut savoir que si elle s’estompe avec le temps, la cicatrice ne peut disparaître totalement.

L’amélioration esthétique est souvent appréciable en terme de silhouette mais aussi en terme de confort , ce qui permet au patient un ajustement de son équilibre pondéral.

Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donnez une grande satisfaction.

Les grossesses et les variations importantes de poids sont fortement déconseillées après une dermolipectomie, dont elles risquent de détériorer le résultat esthétique.

LES IMPERFECTIONS DE RESULTAT

Le plus souvent , une plastie abdominale correctement indiquée et réalisée rend un réel service aux patient(e)s, avec l’obtention d’un résultat conforme à ce qui était attendu.

Cependant il n’est pas rare que des imperfections localisées soient observées sans qu’elles constituent de réelles complications :

-cicatrice un peu trop visible, asymétrique, elle peut devenir épaisse voir chéloïde.

-ombilic peu naturel.

-excès cutanés latéraux.

Ces imperfections sont en général accessibles à un traitement complémentaire si nécéssaire à partir du 12ème mois post-opératoire.

 

LES COMPLICATIONS ENVISAGEABLES

Une plastie abdominale bien que réalisée pour des motivations en partie  esthétiques; n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques lies à tout acte médical, aussi minime soit il.

Il faut distinguer les complications liées à l’anesthésie de celles liées au geste chirurgical.

En ce qui concerne l’anesthésie, lors de la consultation, le médecin anesthésiste informera lui meme le patient des risques anesthésiques.

En ce qui concerne le geste chirurgical: en choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et competent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques sans toutefois les supprimer complètement.

Pour autant malgré leur faible fréquence, vous devez être informé(e) des complications possibles:

-Un hématome peut nécessiter un geste d’évacuation.

-La survenue d’une infection nécessite un traitement antibiotique et parfois un drainage chirurgical pouvant laisser des séquelles inesthétiques.

-La survenue d’un épanchement dû à un écoulement de lymphe et à un suintement de graisse, que le chirurgien peut être amené à ponctionner.

-Une necrose cutanée, plus fréquente chez les fumeurs.

-Des altérations de la sensibilité de la paroi sont fréquemment observées mais s’améliorent généralement dans un délai de 3 à 12 mois.

-Phénomènes de retard de cicatrisation

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas. Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.

Tous ces éléments d’information doivent venir en complément de ceux apportés lors de la consultation avec le chirurgien plasticien qui saura au mieux répondre à votre cas particulier. N’hésitez pas à noter vos questions pour les lui poser directement lors d’une prochaine consultation

Page réalisée d’après les fiches d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

Advertisements